Poésie à l'établi

Avertissement

Avertissement

Si vous croyez que la poésie est une activité de club (1) du 3e âge où de bonnes vieilles dames chevrotent quelques mots qui parlent de fleurettes sur une feuille de papier,

si, pour vous, écrire de la poésie, c’est aller le plus souvent possible à la ligne, en terminant chacune par un mot qui ressemble plus ou moins vaguement à celui qui se trouve à la fin de la ligne précédente,

si vous pensez que la poésie est d’abord destinée à se faire réciter par des gosses, à l’école, et le jour de la fête des Mères,

ce blog (sans blague !) n’est pas pour vous…

Mais si vous savez que l’Univers entier peut se réfracter dans une seule goutte de rosée sur l’oreille d’un brin d’herbe,

si vous savez que les mots écrits sont, souvent, du sang (un peu séché, d’où leur changement de couleur…), et allongé de larmes,

si vous croyez que le Verbe s’est fait chair,

et donc que la chair est destinée à se faire Verbe…

alors, visitez ma modeste échoppe…

____

(1) prononcer club, avec un beau u pointu, comme dans cube, ou tupuduku, et pas à l’anglaise cleub’.

Mardi 23 Septembre 2014

Jeudi 28 Janvier 2015

leger-fernand-liberte

Posté par ACHACHE à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


20 mars 2017

On ne sais jamais

On ne sais jamais

 

L’aurore était si tendre

A celle de ma vie,

J’avais sur mes nuits primes

Tant d’amies étoilées,

 

J’ai tant aimé le vent

Que mes poumons défaillent,

J’ai tant aimé la pluie

Que j’en ai plein les yeux,

 

J’ai tant aimé la sente

Tant de routes m’ennassent,

Tant aimé l’horizon

La Liberté me cerne

 

J’avais des champs si gras

Sous mes charrues d’enfance

Les blés étaient si blonds

Dans mes silos passés

 

J’ai tant aimé tes yeux

Que les miens sont aveugles,

J’ai tant aimé ton Nom

Que l’inconnu me ronge

 

J’ai tant aimé les cloches,

Vivre n’est pas sans Règle,

Tant aimé le silence

Que les orgues me hantent

 

J’avais tant d’oiseaux-lyres

Aux ciels des premiers âges

Des fontaines si tendres

Entre mes mains premières

 

J’ai tant aimé l’automne

Que je suis feuille morte

Tant aimé ses coteaux

D’arc-en-ciel éclaté

 

J’ai tant aimé les chiens

Que je suis à la chaîne,

J’ai tant aimé le pain,

Me voici l’âme en peine,

 

J’ai tant aimé ce Dieu

Que m’enseignait ma Mère,

La Sainte Face humaine

Ne m’a jamais lassé

 

Était si plein de Paix

Le pays de mon Père,

Si chargé ras les poutres

Le grenier à poèmes,

 

J’ai tant aimer Savoir

Je crève d’ignorance,

J’ai tant aimé chanter,

Quel sanglot donc m’étouffe ?

 

 

       J’ai tant aimé Aimer

       Que je ne sais rien d’autre :

 

Il ne me reste encore

Que d’apprendre à aimer …

______

Nancy,

Samedi 18, Lundi 20 Mars 2017

guet5

 

 

Posté par ACHACHE à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2017

Morteterre

Morteterre

 

Où sont les grands vents noirs

Qui brûlaient mon enfance ?

 

Les chevaux blancs et fous

En hordes transitoires

Qui traversaient le ciel

 

Et les loups long-hurlants

Coincés dans les gouttières ?

 

(La Terre a cessé

de respirer

Les vents d’aujourd’hui)

Ne sont que masses d’air:

La météo d’hier

Les avait annoncés...

 

La vie n’est plus la vie,

 

Je n’entends plus jamais,

Au tournant de minuit,

Le souffle de mon père

        Qui dort

Dans la chambre à côté…

_______________

Lundi 06 Mars 2017

 

guet5

 

 

 

Posté par ACHACHE à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 février 2017

Puisque je rêve encore

Puisque je rêve encore

 

Rien n’est perdu,

Vivre n’est pas échu

Puisque je rêve encore

 

Toute montagne n’est pas aplanie

Toute mer

n’est pas stérile à sel

 

Toute cuve n'est pas

sèche et bois mort

tout horizon n’est pas bouclé (clos)

 

Les ruines même

sont pleine de graines

(cueillent des graines)

 

Tous les chiens ne sont pas perdus

 

L’amour n’est pas… (éteint)

(pas plus que le soleil (à minuit))

 

Je ne suis pas encore

vraiment mort

 

Puisque je rêve encore…

___

Samedi 04

Mardi 07 Février 2017

guet5

 

 

Posté par ACHACHE à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 janvier 2017

Perles grises

Perles grises

 

Quelques oiseaux perdus

Et nos fleurs de mémoire

 

Comme le temps nous use

Et nous casse le cœur !

___

Mercredi 8 Juin 2011

 

**************

(Comme) un soleil fané

Qui tombe en ruines d’or,

Nos amours n’ont jamais

(Cette mort intégrale 

Dont il ne reste rien)

__

Mardi 12 Juillet 2011

 

**********************

O, ma mère en allée

Comme un mur qui s’effondre..

-Que devient le maison

Qu’on ne peut rebâtir ?…

___

Mercredi 25 Avril 2012

 

*********

Un vent trop doux, le soir,

Velours du drap des morts

 

Et ce chant de la Terre,

Qui murmure, si noir

___

Mercredi 18 Janvier 2017

guet5

 

 

Posté par ACHACHE à 21:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 janvier 2017

Le plus beau nom du verbe aimer

 

Le plus beau nom du verbe aimer

N'est certes pas le mot désir,

Cherchons-le vers inquiétude

Soucis constant, sollicitude

 

 

 

Comme il est fou, ce verbe aimer,

Aux temps fleuris qu'on va rêvant

Comme il est grave, au fil des ans…

 

L’Amour n’est pas moderne

L’amour moderne

N’est l’Amour

 

 

Jeudi 19 Mai

Samedi 21 Juin

Mercredi 3 Août 2011

 

*********

La peur qui tient ceux là

Qui ne sont que d’Amour

 

Dimanche 05 Février 2012

 

__________

La redoutable chose

(Que c'est d'aimer)

(Qu'aimer veut dire)

 

La lourde et lente chose

 

Mardi 17 Janvier 2017

Posté par ACHACHE à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 décembre 2016

Vivre encore, un instant...

(Vivre encore un instant…)

 

Monsieur mon Père

Dame ma Mère

Et tous ces gens

De ce temps là

Vivent encore

Tant que j'y pense.

 

Tous les chevaux de mon enfance

Marchent encore à leur pas lent

A leur pas lourd, ils marchent sur mon cœur

Et leurs fers, (aux talons), y laissent d'étranges traces

 

Les cerisiers de mon enfance

Font encor fleurs/

Chantent en fleurs rouges et blanches

  / au doux de Mai

Leur Temps d'Espoir et Liberté

Parmi les vignes, dans ma tête

 

Les peupliers de mon enfance

Sont nus toujours, dans l'hiver froid

-Vieillir est si loin du soleil !

 

Tout le pays de mon enfance

Vit, survit, tant que mon cœur bat

 

Mais va mourir/mourra

En même temps que moi

 

______________________

Samedi 03 Décembre 2016.

Mardi 03 Janvier 2017

cini2

 

 

Posté par ACHACHE à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 décembre 2016

Le Jardin des Morts

(Le Jardin des Morts)

 

Si tôt /je suis entré

         /J'ai pénétré/ je pénétrai

Dans le Jardin des Morts

                      / de Paix

(Friedhof…)

 

Les Anges qui veillaient sur mon Enfance…

(étaient des enfants morts)

 

 

La Guerre avait cessé, mais les morts continuaient d'être morts !

 

Avait-elle vraiment cessé ?

Au pays de mon Enfance, oui;

Mais là-bas : Indo, Algérie…

 

Mon enfance c'est la Guerre…

Au loin, mais bien présente

 

La Guerre à l'horizon

pour horizon

C'est le Front de 14

(que je vois

qui clot/ qui cercle) l'horizon

Du haut de ma colline

 

Et la guerre, déjà

/  / le jeu de mon Ebfance...

____________________

Vendredi 25 Novembre

Jeudi 1er Décembre 2016

 Gimel Vrigny

Posté par ACHACHE à 05:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 novembre 2016

BWW 1, BWW 2, BWW…

BWW 1, BWW 2, BWW…

 

Le ciel était sonore

Comme une cathédrale

 

(mais) Dieu l'avait déserté

 

La partition folle

(N'était pas)

Signée Jean Sébastien

 

Aux claviers (n'était pas)

Le grand Docteur Schweitzer

(mais)

Les disciples sans nom-

-bre de Joseph Staline

 

 

(BWW 3:

Orgues de barbarie

Qui jouent leur petit air

Ça et là, aux quatre coins du monde)

 

Tout cela n'est jamais que du vent dans des tuyaux vides…

 

(mais aussi)

Sur la neige et sur le ciment,

Sur le sable et sur le bitume

Du sang et de la mort

 

_____________________

Mardi 15 Novembre 2016

 

BWV : Bach Werke Verzeichnis, catalogue des œuvres de Bach.

WW : World War

Orgues de Staline

CHIEN EN COLERE

 

 

Posté par ACHACHE à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 octobre 2016

Souvenirs d'en France

(Souvenirs  d'en France)

(Dernières C.P. N.B.)

 

Elle l'avait échappé  belle !

Elle avait bien failli s'engloutir à jamais

                             /être engloutie/

 

Elle avait touché le fond

Vu le fond

D'elle-même

- Pas reluisant !

 ( Montoire /miroir)

 

Bien maladroitement,

Dans l'urgence, la précipitation,

Elle tentait de se re-construire

       /voulait se  /

 

Dans les chansons noires

Et le béton gris,

 

Elle travaillait

 

     - Combien j'ignorais

       Qu'elle allait mourir !...

 

La France

De mon enfance

 

****

C.P.N.B. : Carte Postale Noir et Blanc

______

Jeudi 20 Octobre 2016

 0 CIM 576_001 - Copie

 

 

Posté par ACHACHE à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,