(Vivre encore un instant…)

 

Monsieur mon Père

Dame ma Mère

Et tous ces gens

De ce temps là

Vivent encore

Tant que j'y pense.

 

Tous les chevaux de mon enfance

Marchent encore à leur pas lent

A leur pas lourd, ils marchent sur mon cœur

Et leurs fers, (aux talons), y laissent d'étranges traces

 

Les cerisiers de mon enfance

Font encor fleurs/

Chantent en fleurs rouges et blanches

  / au doux de Mai

Leur Temps d'Espoir et Liberté

Parmi les vignes, dans ma tête

 

Les peupliers de mon enfance

Sont nus toujours, dans l'hiver froid

-Vieillir est si loin du soleil !

 

Tout le pays de mon enfance

Vit, survit, tant que mon cœur bat

 

Mais va mourir/mourra

En même temps que moi

 

______________________

Samedi 03 Décembre 2016.

Mardi 03 Janvier 2017

cini2